MŒURS ET BIOLOGIE DES FOURMIS

ORGANISATION SOCIALE :

Les fourmis ont une organisation sociale en castes :

• la caste royale : les reines sont chargées du renouvellement de la population des colonies. Selon les espèces, il y a une ou plusieurs reines. • la caste des sexués, mâles ou femelles, chargés de la multiplication des colonies. Ils s’envolent pour le vol nuptial au cours duquel a lieu l’accouplement. Ensuite les fourmis retombent au sol, les mâles meurent et les femelles perdent leurs ailes. Elles sont devenues des reines et chacune fonde une nouvelle fourmilière mais seul un faible nombre se développe.
• la caste des ouvrières : assure la construction de la fourmilière, la récolte de la nourriture, la protection et l’alimentation de la reine, les soins au couvain…
Dans cette organisation 5 à 10% des ouvrières sortent de la fourmilière, c’est donc contre elles que la lutte sera menée.

CYCLE DE VIE :

Dans leur développement, les fourmis subissent une métamorphose complète :
• œufs, : le plus généralement de couleur blanchâtre, collés les uns aux autres en paquets • larves, • nymphes,
œufs, larves et nymphes forment le couvain
• adultes :
La fécondité des reines, variable selon les espèces, est d’au moins plusieurs centaines d’œufs. Les reines vivent en général plusieurs années.

LES TROIS PRINCIPALES ESPÈCES :

- la fourmi d’argentine (Iridomyrmex humilis) * couleur : jaune foncé ou brun clair * corps : longueur de 1,9 à 2,1 millimètres pour les mâles, 2,1 à
2,6 millimètres pour les ouvrières, 4,5 à 4,9 millimètres pour les reines. * antennes longues et fines, pattes grêles, yeux petits. * les colonies comprennent plusieurs reines et des milliers d’ouvrières et l’on peut trouver plusieurs colonies sur une même zone ; une colonie peut s’étendre à une ville entière. * la fourmilière est située à l’extérieur des bâtiments mais les fourmis y pénètrent pour se nourrir ; elles sont omnivores mais privilégient les aliments sucrés.

-La fourmi d’argentine est principalement présente sur le pourtour de la Méditerranée et donc dans le midi de la France.

- La fourmi noire (Lasius niger) * couleur : brun foncé ou noir. * corps : longueur de 3,4 à 5 millimètres pour les ouvrières, 15 millimètres pour les reines. * cette fourmi nidifie à l’extérieur, dans les jardins, sous les dallages, dans l’herbe, sous les murs ; elle pénètre dans les maisons de façon régulière pour rechercher sa nourriture.
Plusieurs colonies peuvent coexister sur un même territoire. Elle est présente sur tout le territoire français.

- La fourmi pharaon (Monomorium pharaonis) * couleur : jaune brun pour les ouvrières, noir pour les mâles et brun-rouge pour les reines. * corps : longueur de 1,5 à 2 millimètres pour les ouvrières aux yeux noirs bien développés, 3 millimètres pour les mâles et 3,6 à 5 millimètres pour les reines. * en France, en raison de leurs besoins en température et en humidité, elles sont confinées aux bâtiments. Les infestations se produisent de préférence dans des endroits tels que les bâtiments d’habitation, les hôtels, les hôpitaux et les locaux contenant des denrées alimentaires. * il y a généralement plusieurs reines dans une colonie qui peut compter plusieurs dizaines de milliers d’individus.
Les ouvrières sont particulièrement nuisibles par leur recherche permanente de nourriture. Les infestations se propagent à l’intérieur des bâtiments par les gaines techniques, vide-ordures… et d’une manière générale toutes les fissures et fentes. Ces fourmis, originaires d’Afrique du Nord, sont désormais les plus répandues au monde.

NUISANCES :

Celles-ci sont de plusieurs natures :

* Pollution des aliments * dégradation du cadre de vie, phobie de la prolifération des insectes * contamination par des germes pathogènes. Sur ce point la fourmi pharaon peut poser un véritable problème de santé publique. * pullulation de pucerons élevés par des fourmis pour se nourrir de leur miellat. * dégâts sur les structures : bois et isolants
Les fourmis appartiennent à l’ordre des hyménoptères (ailes membraneuses). Environ 15 000 espèces sont répertoriées dans le monde. En France, quelques 180